Vers la version texte
Sommaire

Vous êtes ici: Francais - Nature/ Paysages - Welcome
Gebärdensprache Deutsch English Nederland Francais
 
 

Un petit nombre de routes à circulation et un faible taux de population caractérisent le Parc national. Ainsi des types d’ écosystèmes proches de l’ état primitif comprenant en partie des variétés végétales rares ont pu se développer sur de nombreux espaces non-entrecoupés. Un type d’habitat comprend une association végétale spécifique liée à des conditions particulières de croissance. Ces associations végétales sont définies en fonction des espèces végétales dominantes présentes, c’ est à dire les plus fréquentes. Par exemple, on trouve dans les prairies humides d’autres plantes que dans les prairies sèches. Ces associations végétales varient en fonction des précipitations, de l’ altitude, de l’ exposition à la lumière, du sous-sol et de la richesse des matières nutritives.

 

De plus en plus d’écosystèmes sont repoussés par l’ activité humaine ou bien disparaissent totalement. C’est pourquoi différents types d’ habitats ont été définis par les états membres de l’ Union Européenne. Ces Directives « Habitats Flore et Faune », décrétées en 1992 par l’ Union Européenne, posaient ainsi la première pierre dans le domaine de la préservation au niveau européen de la diversité biologique. Elles ont pour objectif la création d’ un « réseau européen cohérent » de sites protégés, « Natura 2000 » dont la mission est la conservation du patrimoine naturel par les états membres. En fait, il s’agit d’ attribuer aux plantes un lieu d’origine selon la devise « Les plantes ont besoin d’un chez soi ».

 
 
 



Vers le haut de la page