Vers la version texte
Sommaire

 

Marais et landes humides, les avant-postes des Hautes Fagnes

 
 

Les Plantes des hauts marais et des marais intermédiaires

Les sphaignes sont caractéristiques de la végétation des hauts marais et des marais intermédiaires. Les variétés telles que la sphagnum fallax, la sphagnum fimbriatum ou bien la phagnum flexuosum peuvent emmagasiner une quantité d’eau supérieure à leur propre poids et forment d’épais « coussins » végétaux.
 

La faune des marais et des landes

Même s’il n’y a, dans le Parc national de l’Eifel, que peu de marais et de landes humides où pousse la bruyère quaternée (Erica tetralix), on trouve cependant certains animaux typiques de ces biotopes. C’est le cas de différentes libellules caractéristiques des sites marécageux telles que l’aeschne des joncs (Aeshna juncea), le sympetrum noir (Sympetrum danae) et la leucorrhine douteuse (Leucorrhinia dubia).
 
 



Vers le haut de la page