Vers la version texte
Sommaire

Vous êtes ici: Francais - Nature/ Paysages - Welcome
Gebärdensprache Deutsch English Nederland Francais
 
 

La végétation des buissons de genêts et des autres surfaces de succession

Les buissons de genêts et autres surfaces, sur lesquels la nature se développe à son propre rythme, ne sont jusqu’à présent recouverts que de quelques rares arbustes. Ces sites se transforment continuellement. On y trouve des plantes issues de la végétation d’origine, par exemple les prairies abandonnées, ou bien des groupes d’arbustes pionniers, stade précurseur de la forêt. Ce type de végétation est caractéristique de ces lieux en fonction du stade de développement.

Dans les buissons clairsemés, principalement composés de genêts à balais (Cytisus scoparius), on trouve souvent des framboisiers (Rubus) et des plantes graminées comme le fromental élevé (Arrhenatherum elatis) ou la dactyle agglomérée (Dactylus glomerata). La sauge des bois (Teucrium scorodonia) et l’orobanche du genêt (Orobanche rapum-genistae) sont des plantes à fleurs typiques de ces sites. L’orobanche est une plante sans chlorophylle qui vit en parasite sur les racines du genêt à balais. Se nourrissant des substances nutritives de son hôte, elle n’est pas obligée de pratiquer la photosynthèse pour vivre. L’orobanche n’est pas une plante verte puisqu’elle n’a pas de chlorophylle. Son existence, menacée sur de nombreux autres sites de Rhénanie du Nord – Westphalie, ne l’est heureusement pas dans l’Eifel.

En plus des framboisiers et des genêts, des arbrisseaux épineux comme le prunellier, l’aubépine et le rosier forment des bosquets. Les animaux sauvages et les moutons ne les mangent pas à cause des épines. Dans ce lieu protégé et à un stade de développement avancé s’établissent souvent les premières essences du type bouleau blanc (Betula pendula) ou chêne sessile (Quercus petraea) , précuseurs de la forêt, qui se forme sur plusieurs décennies.
 
 



Vers le haut de la page