Vers la version texte
Sommaire

Vous êtes ici: Francais - Nature/ Paysages - Ecosystèmes
Gebärdensprache Deutsch English Nederland Francais
 
 

Ecosystèmes dans le Parc national de l’Eifel

Un petit nombre de routes et un faible taux de population caractérisent le Parc national. Ainsi des types d’ écosystèmes proches de l’ état primitif comprenant en partie des variétés végétales rares ont pu se développer sur de nombreux espaces non-entrecoupés. Un type d’ habitat comprend une association végétale spécifique liée à des conditions particulières de croissance. Ces associations végétales sont définies en fonction des espèces végétales dominantes, c’est à dire les plus fréquentes. Par exemple, on trouve dans les prairies humides d’autres plantes que dans les prairies sèches. Ces associations végétales varient en fonction des précipitations, de l’altitude, de l’ exposition à la lumière, du sous-sol et de la richesse des matières nutritives.

 

Forêts, écosystème caractéristique de notre paysage

Le Parc national de l’ Eifel est un parc forestier. 75% de sa superficie est couverte de forêts. Notre but essentiel est de les protéger et d’ y laisser se développer des forêts naturelles proches de l’ état primitif.

 

Des prairies en fleurs à perte de vue

Le terme « prairie » regroupe prairies de fauche et pâturages. C’est avec les forêts, le type de biotope le plus répandu dans le Parc. On les trouve surtout sur les hauteurs de Dreiborn dans les larges vallées de Dedeborn et Wahlerscheid creusées par les ruisseaux
 

L’eau sous toutes ses formes

sur nos sites on trouve l’eau sous forme d’ eaux courantes et d’ eaux stagnantes
L’eau, "Artère vitale de la nature", c’est le nom de l’exposition se tenant dans le Portail d’Information du Parc National de Rurberg. A juste titre d’ailleurs : l’eau n’est-elle pas avec la forêt et la nature à l’état sauvage l’un des éléments essentiels de ce territoire protégé?

 

 

Rochers et landes sèches, habitats aux conditions de vie extrêmes

Im Nationalpark Eifel gibt es beeindruckende Felsformationen, die häufig aus dem typischen Schiefergestein bestehen
Les rochers dans le Parc national sont soit des blocs dispersés dans les forêts de chênes, soit des ensembles rocheux isolées dominant la forêt. Les plus remarquables se trouvent sur le sentier de randonnée le long du barrage de l' Urft, la Kreisstraße 7. Notons les rochers isolés, situés à Hetzingen et Dedenborn.

 

Le genêt, «l’or de l’Eifel» dans le Parc national

Le genêt à balais couvre une grande superficie dans l’ancien camp militaire de Vogelsang sur les hauteurs de Dreiborn. Présent sur les prairies abandonnées et le long des tracés d’anciens chemins ou laies, il se développe aussi sur d’assez grands espaces forestiers déboisés par le vent, les insectes, les manœuvres militaires ou la récolte du bois.
 

Marais et landes humides, les avant-postes des Hautes Fagnes

 
 



Vers le haut de la page